Accompagner le système immunitaire des enfants avec les outils naturels

Accompagner le système immunitaire des enfants avec les outils naturels

Comment accompagner le système immunitaire des enfants avec des outils naturels ? Grande question centrale de l’hiver, comme toutes les familles avec enfants vivent – si ce n’est l’arrivée de certaines bactéries – l’attaque de nombreux virus. Alors ici un focus pour y voir plus clair.

Système immunitaire inné et système immunité acquis

La réponse immunitaire innée est aspécifique. C’est la première barrière de défenses qui agit en 4 jours. Ensuite l’immunité adaptative, dite spécifique, est la 2e barrière activée si l’immunité innée n’est pas suffisante. Elle se déclenche, dans ce cas, à partir du 5e jour en relais. L’immunité spécifique mature à partir de la naissance.

Comprendre la maturation du système immunitaire des enfants

Allons un peu plus en détails pour – promis – juste un paragraphe technique. Il existe deux grandes voies de réponse immunitaires permettant de favoriser l’équilibre entre défense et tolérance :

  • La défense contre les attaques virales ou les pathogènes : la voie des lymphocytes TH1 est l’immunité intracellulaire (voie sollicitée en cas de virus, bactéries ou champignons). Les lymphocytes TH2 ont une action extra cellulaire. Il s’agit d’une médiation humorale plutôt focalisée sur la tolérance des parasites, pollens ou protéines alimentaires. Les voies TH1 et TH2 s’équilibrent au repos mais sont en compétition permanente dès qu’il y a un besoin de défense immunitaire. Enfin, la voie TH17 produit des radicaux libres pour lutter contre les agents pathogènes (qui peut aussi générer une inflammation si voie TH17 sur-sollicitée). Chez le nouveau né, il n’y a pas encore de maturation de la voie TH1, donc nous constatons une prédominance de la voie TH2.
  • La tolérance est favorisée par la voie des lymphocytes T régulateurs. Ils jouent un rôle de médiateurs. Important à noter,  ils ont un rôle d’immuno-suppresseur.

Soutenir le sytème immunitaire des enfants avec une bonne hygiène de vie

Le premier des outils à votre portée est le sommeil. De 0 à 3 mois, le nourrisson nécessite 14 à 17h de sommeil quotidien. Entre 4 et 12 mois, le bébé a besoin de 12h à 15h de sommeil. Ensuite, de 1 à 3 ans, les besoins sont entre 11h et 14h puis entre 3 et 5 ans, entre 10h et 13h quotidiennes. Entre 6 et 13 ans, les besoins décroissent entre 9 et 11h de sommeil. Puis entre 13 et 17 ans, ils se stabilisent entre 8 et 10h par nuit. Ces chiffres sont des moyennes de La National sleep Foundation. Outre le repos, les activités physiques sont indispensables au bon développement du système immunitaire et nerveux. De plus, une bonne hydratation commence dès tout petit. Le corps du nourrisson a besoin d’eau qu’il puise dans le lait maternel ou maternisé. Quand la diversification alimentaire arrive, je vous invite à penser à de petits biberons d’eau, qui peuvent soutenir les apports hydriques des biberons de lait (ou de l’allaitement).

Supporter la vitalité, les systèmes digestif et nerveux

A l’aide d’une alimentation diversifiée, colorée, sans pesticides, ni colorants, ni conservateurs, vous soutenez la diversité de la population microbienne bénéfique dans le tube digestif de votre enfant. Or, le microbiote  de l’enfant se met en place dès la gestation, puis au moment de la venue au monde (par voie basse) puis pendant  l’allaitement. L’enfant se nourrit naturellement des bactéries de sa mère pour étoffer son propre microbiote. A partir de 3 ans, le microbiote se stabilise, c’est pourquoi nous affirmons communément que tout se joue avant 3 ans. Précisément, il s’agit d’offrir une diversité de souches probiotiques bénéfiques au développement immunitaire de l’enfant. Eh oui, 70% des défenses immunitaires, après 3 ans, se trouve dans le GALT (tissus mous) des intestins. C’est pourquoi, il est indispensable de laisser vos enfants manipuler, mettre à la bouche, manger du sable (:-)). Ils ont besoin de faire leurs expériences gustatives avant 3 ans. Ainsi vous augmentez leurs chances de laisser maturer la voie immunitaire TH1.

L’alimentation, une clé du système digestif de l’enfant

Vous l’aurez compris, il est indispensable de porter attention à la diversité des goûts, des textures. Mais concrètement, quels sont les aliments permettant de proposer naturellement des souches pro biotiques diversifiées ? D’une part, plus longtemps pourra durer l’allaitement, mieux ce sera pour votre enfant. Le lait maternel contient près de 700 espèces de souches soutenant la maturation du microbiote de l’enfant. A noter, l’allaitement peut perdurer, si et seulement si, la maman le vit bien et si les tétées se font dans la douceur pour maman et bébé. D’autre part, les aliments soutenant la diversification du microbiote sont ceux contenant des ferments lactiques, tels les laitages bio, certaines aliments facto-fermentés en petite quantité (à partir de 3 ans).

La micro nutrition au service de l’immunité

De plus, il est recommandé de soutenir le système immunitaire de vos enfants avec de la vitamine D. Elle est non seulement connue pour aider à fixer le calcium, mais également indispensable à un fonctionnement cohérent du système immunitaire. Egalement, l’intervention temporaire de probiotiques sur la période hivernale est importante.

Les plantes médicinales pour accompagner le système immunitaire de l’enfant

Enfin, vous le savez, pour toute pathologie aigüe, un diagnostique médical est indispensable. Avant toute automédication, il est important de bien connaitre la situation de santé de votre enfant. Le pédiatre vous accompagnant depuis la naissance, saura vous informer. Je vous propose ici une sélection de plantes pouvant soutenir l’immunité, en dehors des pathologies aigües. Ces plantes médicinales peuvent également éviter la répétition de pathologies virales ou bactériennes. Elles sont intéressantes pour accompagner la maturation du système immunitaire de vos enfants, seulement s’ils ne présentent aucune pathologie auto-immune ou traitement pour troubles chroniques.

  • Cyprès, action anti-virale
  • Sureau, action anti-virale, permet de baisser la voie TH2, déséquilibre voie TH1 – TH2, mucolitique et cicatrisant intestinal
  • Ecchinacée, anti-infectieux très intéressante pour toute attaque bactérienne, immuno-stimulant
  • Eglantier jeunes pousses soutient le système immunitaire et protège les muqueuses.

La naturopathie pour soutenir le terrain et la vitalité

En tant que médecine traditionnelle, la naturopathie s’attache à soutenir la capacité du corps à s’auto-réguler. Elle vient en complément du suivi médical conventionnel et propose des pistes complémentaires. Je me tiens avec plaisir à votre disposition pour élaborer des conseils personnalisés. Dans cet article figurent des conseils généraux, auquel ajouter de nombreuses propositions naturopathiques. Suite au bilan de vitalité, ces conseils sont adaptés à la situation spécifique de vos enfants. Au plaisir de vous recevoir,

Leave a Reply

Your email address will not be published.