Prenons soin de notre microbiote

Prenons soin de notre microbiote

MICROBIOTE ET VITALITE

Les scientifiques estiment jusqu’à 100 000 milliards le nombre de bactéries peuplant notre intestin, appartenant à 400 espèces différentes ayant chacune leurs propres caractéristiques. Chaque individu a un microbiote personnel qui évolue au fil de la vie en fonction notamment de l’hygiène de vie, des habitudes alimentaires ou de la prise de médicaments. Lors de l’accouchement s’établit la flore de naissance : par les voies naturelles, elle sera principalement d’origine maternelle, par césarienne, elle sera influencée par l’air environnant. Puis sous l’influence de l’alimentation lactée (allaitement maternel ou lait infantile), de la respiration, de l’environnement familial, la colonisation continue. C’est avec la diversification alimentaire que la composition de la flore augmente à la fois en diversité et en richesse pour se stabiliser vers l’âge de 3 ans. Des modifications auront lieu ensuite lors des changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause).

Le microbiote est un organe à part entière constitué de bactéries dont les fonctions sont essentielles à notre équilibre.

  • Le microbiote dégrade certains composés alimentaires qui sont fermentés et produisent des gaz. Il dégrade entre autres des acides gras qui servent de nutriments pour les cellules de l’intestin et intervient dans l’absorption des glucides.
  • Le microbiote protège le tube digestif contre la colonisation par des microbes pathogènes, l’effet barrière. Le microbiote peut aussi dégrader des toxines produites par les pathogènes.
  • Le microbiote permet le développement et la maturation du système immunitaire. L’intestin abrite 80 % de nos cellules immunitaires dans ses tissus lymphoïdes diffus. La vitalité de notre microbiote est donc essentielle à la mise en place puis au fonctionnement de l’immunité intestinale et générale.
  • Le microbiote produit les mêmes neuromédiateurs que le cerveau : 70 % de la sérotonine est synthétisée dans les intestins. La qualité du microbiote est donc impliquée dans l’équilibre psycho-émotionnel et le dialogue cerveau-intestin.
  • Enfin, le microbiote fabrique certaines vitamines du groupe B et  la vitamine K.

Notre microbiote intestinal est sensible et fragile. De nombreux facteurs peuvent le déséquilibrer, on parle alors de dysbiose qui peut conduire au syndrome de l’intestin poreux, devenu perméable. En effet, si les jonctions serrées qui assurent l’étanchéité des entérocytes – cellules de l’intestin – sont en partie altérées, l’intestin laisse alors passer des nutriments ou pathogènes vers la circulation sanguine, mettant l’intestin et/ou l’organisme en état d’inflammation chronique. Si l’intégrité de la muqueuse est affectée, l’absorption intestinale des nutriments est nécessairement également altérée.

Pour prendre soin de notre immunité, de notre équilibre émotionnel et hormonal, prenons soin de nos intestins !

Je me tiens avec plaisir à votre disposition pour optimiser votre vitalité intestinale, grâce à un suivi naturopathique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.