L’histamine et la naturopathie
Qui n’a pas subi une réaction physiologique étrange au contact de certains aliments dits riches en histamines? Langue qui picote, yeux qui grattent… Un taux excessif d’histamine peut provoquer de nombreux symptômes mimant la réaction allergique. Explications :

 

Histamine et intolérance

L’histamine est une amine biogene médiatrice de la réaction allergique immédiate. Présente dans notre organisme en faible concentration, Elle participe à de nombreuses réactions physiologiques. Je citerai ici la sécrétion d’acide gastrique, la neurotransmission, la microcirculation et la modulation des réactions inflammatoires et immunologiques. L’intolérance à l’histamine est la conséquence d’une trop forte concentration d’histamine dans l’organisme. En d’autres termes, d’un déséquilibre entre l’histamine accumulée dans le corps et notre capacité de dégradation.

 

Médiateur chimique et symptômes dérangeants

L’histamine est libérée par des cellules du tissu immunitaire, en cas de signalisation d’un danger. Médiateur chimique, l’histamine a différents récepteurs dans le corps, et selon les récepteurs qu’elle stimule, elle va engendrer des réactions biologiques diverses, coupler ces symptômes.
Démangeaisons, grande fatigue, vertiges, brouillard cérébral, nez qui coule, rougeurs, diarrhées, insomnies, sueurs nocturnes, reflux, irritabilité, hypersensibilité aux bruits, yeux qui grattent, mictions plus fréquentes, gênes dans la gorge…

 

Dégradation de l’histamine

Cette amine est dégradée dans l’intestin par une enzyme appelée diamine oxydase, la DAO. Cette enzyme nous permet de manger des aliments qui contiennent de l’histamine sans les symptômes accompagnant sa libération. L’intolérance à l’histamine peut être liée au fait que cette enzyme ne fonctionne pas normalement. pour bien fonctionner, l’enzyme DAO a besoin de vitamine B6, du zinc, du fer, de la vitamine B12 et de la vitamine C. C’est pourquoi, si notre organisme est carencé en vitamines (C, B) et en minéraux, il peut développer une sur-sensibilité aux aliments comprenant de l’histamine.

 

Autres facteurs

Si nous consommons de grandes quantités d’ aliments inhibiteurs de la DAO (l’alcool, les boissons énergisantes et le thé), la DAO est inhibée. Si notre muqueuse intestinale est altérée (hyperperméabilité intestinale) notre production de DAO sera perturbée. Effectivement, cette enzyme est précisément synthétisée dans la muqueuse intestinale. Le candida albican peut également perturber la dégradation de l’histamine, ainsi que le Sibo (prolifération bactérienne dans l’intestin grêle). En un mot, si tous les aliments à Fodmap vous font réagir avec des symptômes systématiques, cette prolifération bactérienne va également perturber la DAO.

 

Les aliments riches en histamines

Principalement, retenez qu’il s’agit des aliments fermentés, marinés et fumés. Et plus précisement :
les fromages affinés, le blanc d’œuf, les charcuteries, la viande hachée, les abats, les poissons fumés et marinés, les poissons gras, les fruits de mer, les légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches, soja), Les fruits à coque également, le café, le chocolat, le thé noir, la choucroute, les légumes marinés dans le vinaigre, ainsi que tout ce qui est olives, piment, moutarde, la plupart des champignons sauf le champignon Paris, les aubergines, les épinards, les tomates, la roquette. Coté fruits, ce sont les fraises, les framboises, les agrumes, le kiwi et la banane. Toutes les algues et beaucoup d’épices et les additifs qu’elles contiennent aussi : extraits de levure, arômes, exhausteurs de goût, ainsi que les alcools.

 

L’accompagnement en naturopathie

Pour comprendre les sources de la sensibilité à l’histamine, il nous faut de la patience et du temps d’observation. Une enquête personnelle se fait en expérimentant, en prenant des notes pour conserver les observations. Je vous invite à rester au plus proche du réel, tout en étant accompagné par un professionnel pour choisir les outils naturels le plus adaptés. Il convient d’éliminer aussi la piste de l’histaminose (peut être due à un défaut de méthylation) en lien avec voter médecin traitant. Un rééquilibrage alimentaire sera probablement nécessaire. Travailler sur le stress (grand pourvoyeur d’histamine) ainsi que la gestion émotionnelle, seront probablement aussi incontournables. Peut être un besoin temporaire de complementation.
Au plaisir de vous accompagner sur le chemin de voter vitalité,

Leave a Reply

Your email address will not be published.