Avec la naturopathie, à chacun sa détox personnalisée

Avec la naturopathie, à chacun sa détox personnalisée

Détoxiner l’organisme signifie éliminer les toxines et éléments toxiques accumulés par l’organisme au fil du temps. Etudions comment favoriser une détox en douceur et en respect de votre vitalité.

 

La tradition de la détox

Nos ancêtres considéraient les grands changements de saison comme des périodes de nettoyage. Que ce soit le passage de l’hiver au printemps ou de l’été à l’hiver via l’automne. Ils utilisaient – entre autres – des plantes médicinales de saison pour aider le corps à se mettre au diapason. Le principe de grand nettoyage traditionnel est resté ancré mais a été aussi, petit à petit, dénaturé par les médias. En édulcorant son essence, ce grand ménage interne s’est transformé en mode. 

Détoxination et saisons

Le printemps correspond à la période où la sève remonte dans les arbres. Selon le calendrier chinois, le printemps arrive dès début février. Il correspondant aux premiers bourgeons, bien avant le printemps selon le calendrier occidental et les dernières glaces de mars – avril. Si vous écoutez attentivement votre organisme, vous sentirez un regain d’énergie, lié à un plus long temps d’ensoleillement. Eh oui, quand la lumière revient, l’énergie aussi !! Historiquement, après une période hivernale où les aliments étaient moins nombreux, moins riches en vitamines, il convenait de nettoyer l’organisme pour laisser la place à la nouvelle énergie du printemps. Les anciens avaient le réflexe d’utiliser les plantes qui poussaient à cette période de l’année dans le jardin : le pissenlit, le liseron, la bardane, les fumeterres, le lamier, l’iris des marais, la pariétaire officinale. Ces plantes dépuratives et cholagogues permettaient de nettoyer les organes filtres. De la même manière, la passage de l’été à l’hiver via l’automne était une occasion pour drainer certains organes internes.

Toxines et cure de détoxination

Aujourd’hui, nos modes de vie ont changé et notre activité hivernale est bien plus intense que celle de nos ancêtres. Aussi, nous avons accès à des aliments diversifiés sur toutes les saisons. Nous pourrions donc penser que la détox n’est plus nécessaire. Et pourtant !!!! Notre air est pollué. Les perturbateurs endocriniens, conservateurs, pesticides et médicaments font partie de notre environnement permanent. Donc notre organisme absorbe, bien malgré lui, des substances toxiques.

Aussi, notre organisme produit naturellement des déchets métaboliques, via son activité cellulaire normale. Même avec une hygiène de vie irréprochable, une alimentation parfaite, un bon temps de repos et une activité physique régulière, l’organisme conserve une partie des toxines naturellement produites. C’est donc la preuve, qu’à notre époque encore, la détox a toutes ses raisons d’être. Cependant, étudions en détails le fonctionnement de la détox pour préciser pourquoi chaque individu nécessite un format de détox spécifique et personnalisé.

Le fonctionnement de la détox

Le corps est équipé de cinq organes filtres, appelés émonctoires. Le foie, les intestins, les reins, la peau et les poumons sont des organes excréteurs qui filtrent les déchets pour les éliminer.

  • Le foie joue le rôle d’usine d’épuration. Il filtre notre sang, retient une partie des déchets issus du fonctionnement hormonal et digestif. Il participe à de très nombreuses réactions chimiques permettant de neutraliser les substances toxiques et de les rendre solubles. Ainsi les toxines sont éliminables via les intestins ou les reins.
  • Les reins filtrent également en permanence notre sang afin d’éliminer, via l’urine, les déchets qu’il contient.
  • Les poumons permettent d’évacuer les acides volatiles.
  • La peau permet d’évacuer les toxines par les pores.
  • Les intestins jouent un rôle majeur dans l’évacuation des déchets alimentaires.
En temps normal, notre organisme a tout le potentiel pour se détoxiner naturellement. L’objectif de nos systèmes organiques (dont les émonctoires) est de maintenir notre état d’équilibre, l’homéostasie. Mais le corps ne sait pas bien traiter les substances toxiques non assimilables.

A chacun sa cure détox

C’est pourquoi, il peut être intéressant, une à deux fois par an, de soutenir les fonctions naturelles du corps par une stratégie personnalisée pour soutenir les émonctoires faibles. En fonction de la génétique, de l’hygiène de vie et de l’équilibre alimentaire, chaque individu a une vitalité propre et vit une situation spécifique.
Il existe de nombreux outils pour détoxiner l’organisme. Les plantes médicinales sont une merveilleuse aide, ancestrale et puissante. Mais la durée et le contenu de la cure sont à observer avec prudence, selon votre vitalité et selon si votre organisme est très intoxiqué (grande consommation de protéines animales, sur-médicamentation, stress permanent…). Avant tout, revenons sur les outils naturopathiques à votre portée, en toute autonomie et sécurité.

L’hydratation

Une bonne hydratation est indispensable pour entretenir le bon fonctionnement cellulaire et l’irrigation de tous nos tissus. Pour drainer les déchets vers la sortie, via les selles ou les urines, il est nécessaire de respecter une bonne hydratation à hauteur entre 1L et 1,5L. Le volume d’eau absorbé est proportionnel à votre activité physique. Aussi, dans votre hygiène quotidienne, intégrez l’habitude du verre d’eau tiède au réveil, pour venir drainer les toxines travaillées par le foie la nuit. Si vous n’êtes pas en situation d’acidité chronique, vous pouvez ajouter un jus de citron frais mélangé à votre eau tiède le matin. L’hyper-acidité est principalement due à trop (ou trop peu) de sport, trop de stress, trop de protéines, mauvais équilibre alimentaire ou trop d’alcool. Si l’on connaît les vertus stimulantes et antiseptiques du citron, on sait moins qu’il est d’une remarquable efficacité pour soutenir les fonctions du foie. Egalement, n’hésitez pas à soutenir le travail du foie le soir, avec une bouillotte chaude posée sur le foie.

L’activité physique et le repos

L’activité physique met en mouvement tout l’organisme. Le sport augmente le rythme cardiaque et stimule le système respiratoire donc l’évacuation des acides volatiles par l’émonctoire poumon. L’activité physique soutient le transit intestinal grâce à la stimulation mécanique des intestins, permettant ainsi une meilleure évacuation des déchets alimentaires. Elle accélère la circulation sanguine, soutient ainsi la circulation lymphatique et l’évacuation des toxines drainées par les liquides interstitiel. Elle permet également évidemment d’éliminer les déchets et toxines via l’émonctoire peau grâce au processus de sudation par les pores.

Il est recommandé de pratiquer 30 min d’exercices par jour plutôt qu’une heure trois fois par semaine. Ou même trois heures une fois par semaine. Ainsi, vous favorisez votre oxygénation au quotidien et évitez les traumatismes tendineux, musculaires ou osseux.

De plus, respectez votre rythme biologique et votre besoin de repos. Il est essentiel de vous mettre à l’écoute de vos besoins physiologiques et des signaux de fatigue. Le sommeil est une fonction vitale, c’est le moment où notre corps se régénère. Le foie travaille plus encore la nuit entre 1h et 3h (heure solaire). Il traite les déchets qui ont été accumulés durant la journée. 

Détoxiner via un drainage mécanique manuel

Le drainage lymphatique manuel ou le brossage à sec sont des moyens simples pour faire circuler les déchets contenus dans la lymphe. Ainsi, les déchets organiques et alimentaires sont acheminés vers les ganglions collecteurs puis vers le sang pour être éliminés enfin par les urines. Lire ici un article sur le brossage à sec et drainage lymphatique manuel, conditions et contre-indications >

L’alimentation, pilier incontournable de la détoxination

Pour envisager une détox, vous pouvez évidemment utiliser le pilier alimentaire. Pourquoi ne pas instaurer, deux fois par an, une cure douce de trois semaines de rééquilibrage ? Dans ce cas, je vous invite à observer une alimentation saine et sans excès contenant le moins de pesticides possibles et riches en vitamines, minéraux et oligoéléments. Vous favoriserez les fruits et légumes locaux et de saison les plus colorés, en provenance de l’agriculture raisonnée ou biologique. Vous les consommerez sous forme de crudités et cuits à la vapeur douce pour préserver leurs vitamines et minéraux. Vous ajouterez à tous les repas des herbes aromatiques (persil, coriandre, basilic, aneth…) et une fois par jour des légumes lacto-fermentés. Vous conserverez les huiles végétales 1ere pression à froid (huile de lin / camélia/ chanvre riches en oméga 3) pour les assaisonnements et les oléagineux bien trempés.

Décroissance alimentaire, mono-diet et jus détox

Si vous désirez approfondir la question de la détox alimentaire, vous pouvez envisager une décroissance temporaire, en respectant votre état de santé et sans jamais interrompre vos traitements médicaux en cours. Pour alléger la fonction digestive et gagner en vitalité, vous pourriez par exemple :

  • Supprimer les 5 premiers jours tous les produits raffinés, industriellement transformés. Les sucres naturels sont à consommer en petites quantités, idéalement le sucre de fleur de coco.
  • Ensuite pendant une semaine, supprimer céréales, légumineuses, les laitages, les amidons (maïs, pomme de terre ou tapioca)
  • Si / quand vous vous sentez prêt.es., vous pouvez opter pour une petite monodiète (pommes ou carottes sous toutes leurs formes) pour mettre le système digestif au repos et le laisser se nettoyer puis se régénerer.
  • Si la mono-diet n’est pas votre truc, n’hésitez pas à tester la cure de jus détox (céleri – fenouil – carottes – citron – gingembre – curcuma, par exemple) sur une à deux journées. C’est déjà parfait !!!
  • Reprenez ensuite une alimentation variée avec tous les végétaux + huile oméga 3, sans céréales / légumineuses.
  • Réintroduisez progressivement les céréales / légumineuses bien préalablement trempées
  • Retrouvez un équilibre alimentaire avec 1/2 de votre assiette composée de légumes, 1/5 protéines, 1/5 céréales + toujours une bonne huile végétale.

La naturopathie au service de vos besoins spécifiques

Enfin, pour envisager une cure détox à l’aide de plantes médicinales, je vous invite à consulter un spécialiste, capable d’adapter le choix des plantes à votre situation spécifique. Un phytothérapeute, naturopathe ou praticien en médecine chinoise est  formé pour vous accompagner. Les plantes médicinales choisies viendront ainsi faire travailler les émonctoires et soutenir la capacité d’élimination naturelle de votre organisme. L’utilisation de plantes dépuratives sur une courte période pourrait, par exemple, stimuler la production de bile, faciliter l’évacuation de la bile ou encore aider à la régénération des cellules du foie.

Le suivi en naturopathie ne se substitue pas à votre suivi médical, il le complète pour vous accompagner sur le chemin d’une vitalité profonde. N’arrêtez en aucun cas vos traitements en cours et prenez soin de bien toujours vérifier les contre-indications de chacune des plantes médicinales que vous convoitez. Aussi naturelles soient-elles, leurs propriétés peuvent interagir avec votre traitement ou vitalité atuelle.

Au plaisir de vous recevoir au Cabinet Raclet pour vous accompagner sur le chemin de votre vitalité,

___

Sources :
1- Etude Detox diets for toxin elimination and weight management: a critical review of the evidence, Auteurs A V KleinH Kiat
2- Etude An open label pilot study to evaluate the efficacy of Spanish black radish on the induction of phase I and phase II enzymes in healthy male subjects, AuteursMalkanthi Evans, Elaine Paterson and David M Barnes, publié dans BMC Complementary and Alternative Medicine,  2014
3 – Etude The detoxification enzyme systems, Auteur D J Liska, June 1998
4- L’alimentation ou la 3e médecine, Jean Seignalet, Editions du rocher équilibre 2012
5 – Connaître son cerveau pour mieux manger, Jean-Michel Lecerf, Editions Belin, 2017
6- Nutrition et bien-être mental, pourquoi et comment notre alimentation influence notre cerveau ? Veronica van der Spek, Editions de Boeck, 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published.