Interconnection

Interconnection

Chers tous,

nous traversons depuis des mois une crise sanitaire et sociétale majeure. L’épidémie Covid19 est l’occasion de revenir à une notion essentielle que les penseurs d’hier et d’aujourd’hui mettent si merveilleusement en mots : l’interdépendance. Le déconfinement partiel est annoncé, cultivons la conscience du collectif et oeuvrons chacun à notre manière pour un demain meilleur : le respect du vivant, l’écoute de la terre et la durabilité. Ici deux extraits inspirants des derniers écrits du Karmapa :

“En dirigeant notre attention sur la condition indispensable à la vie sur terre, l’air que nous respirons, nous comprenons que nous sommes indissociables de notre environnement. Même si nous réussissons à survivre quelques temps sans nourriture et sans vêtement, nous ne pourrions survivre plus de quelques minutes sans oxygène. Un grand nombre de conditions doivent être réunies pour produire en continu l’apport en oxygène, indispensable à notre survie. Or, individuellement nous ne faisons aucun effort conscient pour réunir ces conditions. Contempler ce simple fait peut éveiller un sentiment d’émerveillement et de gratitude envers la planète elle-même.

En outre, nous faisons aussi partie de cette immense système d’échange symbiotique. Tandis que les arbres et les plantes absorbent la lumière du soleil et le dioxyde de carbone pour produire l’oxygène qui nous est si indispensable, nous produisons continuellement du dioxyde de carbone, dont les plantes se servent pour produire davantage d’oxygène. Quand nous inhalons, cet oxygène est transporté par notre sang jusqu’aux cellules de tout notre organisme. On peut donc dire que les arbres, les plantes, et même le soleil sont présents dans nos cellules tout comme notre souffle est présent dans les cellules des plantes. ”

(…)

“Nous avons beau habiter dans des endroits différents du monde et nos vies ont beau être affectées par des circonstances locales, nous partageons cette planète et nous respirons le même air. Du fait de l’interdépendance, les actions se déroulant dans une région du monde en affectent d’autres. La demande du marché pour un produit dans un pays peut entrainer des émissions de carbone excessives dans un autre, où sont implantés les usines qui le fabriquent. Là où vous achetez ce produit, le ciel est peut-être pur et dégagé, mais l’air respiré par les ouvriers de l’usine et leur famille est sans doute envahi par un nuage de pollution et le ciel y est rarement bleu.”

Interconnectés, Le Karmapa, orgyen trinley dorjé, Éditions massot, 2019 (édition originale 2017)

Leave a Reply

Your email address will not be published.